05 mai 2006

Le goût de la lenteur

_x0x6336Manger en prenant son temps n’est pas toujours synonyme de dépense.
Plus que la réflexion, c’est la réaction qui est à l’ordre du jour. Nous remplissons chaque moment disponible par de la stimulation mentale. A quand remonte la dernière fois où vous vous êtes assis(e) sur une chaise et avez fermé les yeux, juste pour vous détendre?
Les gens pensent de façon plus créative lorsqu’ils sont calmes, tranquilles et délivrés du stress, alors que la pression du temps leur met des oeillères.
Les moments d’illumination se produisent rarement dans un bureau ou dans une réunion sous haute pression, mais plus souvent lorsque je suis détendu, plongé dans mon bain, en train de faire la cuisine ou de courir dans un parc.
Si l’esprit travaille trop vite, s’il se sent anxieux ou pressés, il est vulnérables. Il doit être lent à l’intérieur pour se montrer rapide à l’extérieur.

Posté par eunecteseunectes à 07:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le goût de la lenteur

Nouveau commentaire